Estelle Tendances, mon blog a moi !

La folie du bronzage

Les magazines nous abreuvent de mannequins tous plus bronzés les uns que les autres. Si nous partons en vacances et que nous ne revenons pas avec un teint suffisamment caramélisé, vous êtes certains d’entendre « Tu n’as pas bronzé ? il n’y a pas eu beau temps ? » A croire, qu’il n’y a que moi qui ai eu droit à la campagne de sensibilisation pour ne pas trop s’exposer…

Ne pas avoir de bronzage signifie des vacances pourries ? Moi, au départ je ne suis pas une grande adepte de la tendance : je rôtis d’un côté et puis de l’autre. Je m’ennuie, à rester là, à ne rien faire d’autre que de prendre des couleurs. J’ai une peau qui supporte bien le soleil et je ne crache pas sur quelques couleurs, mais obtenues naturellement, en marchant ou en faisant une activité quelconque.

La folie du bronzage

Les dangers du soleil

Paradoxalement, nous avons besoin du soleil et de la vitamine qu’il nous diffuse, en manquer, peut entrainer des symptômes de dépression par exemple ou de troubles du sommeil ! Mais trop de soleil peut aussi nous nuire, les cancers de la peau ou des intolérances graves aux UV.

Il faut donc essayer de profiter de celui-ci en restant raisonnable, protection adaptée, et exposition choisie à certaines heures et dans certaines circonstances. Je sais bien que la tendance est au bronzage extrême toute l’année, à coup de cabine à UV et autres auto-bronzants. Mais si nous voulons que le soleil reste notre ami, il faudrait peut-être ne pas chercher à en abuser.