Estelle Tendances, mon blog a moi !

Thérapie couple et famille : formation au génogramme interactif

Thérapie couple et famille : formation au génogramme interactif

L'Ecole de Palo Alto, la thérapie familiale et le génogramme interactif

Le courant systémique incarné par l'école de Palo Alto (Californie) s'associe à un mouvement de pensée qui marquera l'évolution des thérapies brèves et des thérapies familiales des années 50. Ses concepts seront développés entre autre par Bateson, Lawrence Kubie, John von Neumann, Claude Shannon, Heinz von Foerster. En Italie c'est dans les années 68 que l'Ecole de Milan et Mara Selvini Palazzoli font émerger la thérapie familiale systémique. P. Caillé et Y. Rey feront plus tard de nombreuses avancées en élaborant le concept « d' objets flottants » : le blason familial, le jeu de l'oie systémique… Le génogramme n'est pas à l'origine un objet flottant mais bien une variante d'arbre généalogique utilisé en psychogénéalogie faisant apparaître sur plusieurs générations les liens affectifs, les évènements répétitifs... Le génogramme interactif émane de cet outil et y apporte ses particularités. - c'est un « outil d'entretien ». Développé dans le contexte de la médiation familiale et/ou de la thérapie de couple ou de familles il positionne les personnes concernées dans une co-contruction subjective. - Il pré-suppose que les individus faisant partie du couple ou de la famille soient représentés par des formes / symboles pouvant être investies d'affects, de rôles, de places ou de fonctions... - Il invite à constater les interactions de différents schémas relationnels en créant une démarche interrogative sur la possibilité d'acceptation et/ou de changement. Il développe un récit ancré dans le présent, visitant le passé et envisageant l'avenir.

La pratique génogramme interactif en entretien familial favorise "l'empowerment"

La notion de dispositif réunissant «des personnes, une posture, un cadre…» permet de rejoindre le constat de Jacqueline Morineau qui fait valoir la capacité de la médiation «à accueillir le désordre». La médiation familiale serait alors un processus de transformation défini dans un espace/temps sécurisant où le médiateur invite les personnes qu'il reçoit à « un changement ». Certes… mais comment peut-il se mettre en œuvre ?

La médiation familiale peut-elle être résumer à une « technique d'entretien » ?

Certains courants de médiation évoque la pratique de la ne?gociation raisonne?e : constat des positions respectives, recherche des points de vue individuels, expression des e?motions, puis des besoins et inte?re?ts sur lesquels la ne?gociation sera possible. Tout en s'interdisant de « vouloir pour ou à la place » le médiateur familial construirait alors une sorte de « cycle de négociation » menant à des accords sur les objectifs précédemment définis. Cette pratique aux ressources définies peut se révéler rapidement en difficulté face des situations complexes et dynamiques. L'approche professionnelle de « ce qui a uni (ou désuni) un couple ou une famille » ne peut pas être uniquement « rationnelle » et de l'ordre d'une négociation/émotion. L'accompagnant ayant la nécessité de renforcer le cadre ou de disqualifier les compétences en fonction des obstacles rencontrés.

La Médiation familiale transformative : une vraie alternative basée sur l'empowerment de l'individu ou du groupe

Ces derniers sont sensés acquérir les moyens de renforcer leur capacité d'action, de développer leurs propres solutions et de faire acte d'émancipation. Cette pratique induit une posture non directive quant au contenu des sujets abordés, mais également vis à vis du déroulement de la médiation. Le médiateur familial peut alors revisiter la dynamique conflictuelle avec plus de disponibilité et permettre aux personnes qu'il reçoit de mettre en oeuvre des solutions construites en autonomie. L'externalisation de la problématique et de l'anamnèse sont des points clés pour respecter un processus d'individuation Lors d'un entretien commun en médiation familiale, le génogramme interactif permet une co-contruction d'une réalité passée et/ à venir. L'utilisation de cet outil va faire ressortir des relations chargées émotionnellement dans de nouvelles perspectives. Cette distanciation permet de mieux appréhender les précédentes adaptations familiales qui jusqu’alors renforçaient l'homéostasie du couple ou de la famille.