Estelle Tendances, mon blog a moi !

Une grande déception : ma meilleure amie ne l’était pas !

Je suis un peu dépité. Je ne suis pas du genre à donner ma confiance à qui veut bien la prendre… Mes amis je les ai depuis de nombreuses années, et je ne considère pas tant de gens que ça dans le cercle de mes amis. Donc quand c’est le cas, pour moi c’est un peu comme si vous faisiez partie de ma famille. Je suis là pour vous, vous pouvez compter sur moi en toutes circonstances. C’était le cas avec Sandrine, nous nous connaissons depuis l’enfance et je dirais que j’avais une confiance aveugle en elle. C’était ma meilleure amie !

Je ne détaillerais pas tous les services que j’ai pu lui rendre, je ne tiens pas de compte, mais il s’avère que j’ai toujours été là pour la sortir d’une passe difficile qu’elle soit matériel, professionnelle ou sentimentale. Je l’ai même hébergé pendant plusieurs mois avec ma famille car elle n’avait nulle part ou aller. C’était la dernière personne que je pensais capable de me mettre un couteau dans le dos. Les autres autour m’avait pourtant mis en garde, mais moi j’étais sur d’elle, et franchement je n’aurais pas pu imaginer au vu de l’affection que je lui portais autre chose que la même affection et estime à mon égard.

Une-grande-déception--ma-meilleure-amie-ne-l’était-pas

Je ne veux plus de « best friend »

Je lui ai donné un travail, elle m’a planté du jour au lendemain, sans explications et avec une fuite exceptionnelle. Après m’avoir mené e bateau quelques jours par texto, elle a fini par se heurter à mon désappointement toujours par message interposé puisque refus de prendre le téléphone. J’ai fini par me déplacer à son domicile et là je pense que pour moi, cela a été le coup de grâce, elle a refusé de m’ouvrir la porte à moi !! J’aurais pu crier, j’aurais pu pleurer, mais jamais au grand jamais je me serais imaginé à la porte !!!

Bref, elle n’a plus jamais reprit contact avec moi depuis, elle a envoyé son mec pour son solde de tout compte. La lâcheté est sans bornes… Après l’incompréhension, la peine, et la colère… aujourd’hui ma déception a fait place à une sorte d’indifférence et je ne veux plus d’amis… ou d’amis au-dessus des autres… j’ai des connaissances qui j’apprécie énormément et cela me suffit. J’ai tiré une leçon de tout cela ! Et je ne reproduirais pas deux fois la même erreur. Je pense ne plus pouvoir avoir une excellente amie.