Estelle Tendances

Comment choisir un jeu ou un jouet pour jouer en famille

Avec un simple jeu de l’oie ou de petits chevaux, on fait des mathématiques, on est obligé d’établir des stratégies et d’anticiper. Les enfants, c’est bien connu, veulent toujours gagner. Mais à plusieurs, il va falloir apprendre à perdre, donc à maîtriser ses frustrations.

Jeux d’intérieur

jouer en famille est une activité qui crée des liens entre les différents membres. Même s’il s’agit d’un jeu purement ludique, l’aspect pédagogique sera toujours présent. C’est l’occasion d’échanger autrement que dans le quotidien, de mieux se connaître, sur des plans différents. Les parents découvrent des faces de leurs enfants qu’ils n’ont peut-être pas vues auparavant et les enfants découvrent que leurs parents étaient aussi des enfants qui savent s’amuser.

On va également apprendre à attendre son tour et à accepter que l’autre soit peut-être plus performant, ce qui va développer la faculté à produire un effort supplémentaire pour se hisser au même niveau. C’est aussi savoir prendre en compte ses erreurs pour s’améliorer. Ne pas baisser les bras trop vite demande aussi de la pratique.

Jeux d’extérieur

A l’extérieur, les jeux seront plus solides, plus gros, et plus physiques mais ils atteindront les mêmes buts que les jeux de société, le développement du corps en plus. Un jeu de quilles, de raquettes ou un ballon prisonnier demandent également de l’anticipation et de la stratégie. Partagé à plusieurs, chacun connaîtra une émulation qui lui sera très utile à d’autres moments de sa vie.

Et quelle fierté de battre un aîné ou un parent lors d’un jeu sportif. L’inversion des rôles où le dominant devient dominé, va conforter l’enfant qui remporte la victoire dans ses capacités d’évolution dans le futur.

L’art de jouer en famille

Plus la fratrie est importante, plus il est difficile de trouver un jeu qui corresponde à tous. Les plus grands vont se lasser très vite d’un jeu trop facile alors que les plus petits se sentiront impuissants face à un jeu qui n’est pas à leur portée physique ou intellectuelle. On peut envisager de panacher le temps accordé au jeu en famille ou alors on peut aussi fixer des règles différentes selon les âges respectifs des joueurs.

Il existe des jeux, comme le Trivial Pursuit par exemple, où les cartes comportant des questions sont différenciées en fonction des possibilités de différents participants, mais qui se pratiquent sur le même support.

Des souvenirs pour longtemps

Il est étonnant de voir que les enfants se souviennent très longtemps, voire à vie, de ces jeux pratiqués et partagés avec leur famille alors qu’ils ont depuis longtemps oublié les jouets qu’ils avaient à ce moment-là. C’est bien la preuve que rien ne vaut ces moments privilégiés où les liens familiaux se resserrent et où les uns et les autres se découvrent d’une manière différente de la vie quotidienne faite de contraintes.

Les parents surtout apparaissent sous un autre jour dont les enfants n’avaient sûrement pas conscience. On pourra voir sur opti-mum les bienfaits sur la sociabilité des enfants de ces activités pratiquées dans le cercle familial.